Le roman "Le colley du box 34"

L'Ecriture

Un soir d'hiver, en 2004 je crois, nous étions une petite tablée de comportementalistes, autour d'une pizza. Nous sortions d'une journée de séminaire, j'étais à l'époque fort occupée à glaner informations et avis pour la rédaction de "Planète Chien".

Comme bien souvent, la conversation tournait autour du sujet de prédilection : comment améliorer la relation humain/chien ? 

- "Cela passe évidemment par une meilleure connaissance de ce qu'est réellement un chien." dit l'une.

- "Mais il y a tellement de fausses idées répandues" rencherit une autre.

-"Difficile de corriger les marques laissées dans les esprits par les super-chiens : Rintintin, Lassie et autres heros médiatiques... avec leurs exploits calqués sur les attentes humaines" ajouta un troisème.

C'est ce soir là qu'une petite idée insidieuse s'est glissée dans ma tête : rendre attachant un héros qui soit un vrai chien, avec des comportements logiques de vrai chien ! 

Mais comment faire ? Que raconter ? Par où commencer ?

Et puis j'avais tant à faire par ailleurs que je classais ce projet dans le tiroir des occupations prévues pour ma retraite!

Février 2007

"Il" est dans ma tête ! Comment est-il arrivé là ? Je ne saurais le dire, mais il est là, ce chien si vivant. Il demande à en sortir avec l'obstination que mes vraies chiennes mettent dans leurs regards implorants. 

Je n'attendrai pas la retraite! 

Toutes mes soirées se passent au clavier, jusques aux petites heures du matin. Impression étrange, je n'ai jamais une seule fois à me demander ce qu'il pourrait, ou devrait, se passer ensuite, tout m'apparait plus vite que je ne peux taper. 

Mai 2007

Mon pc m'a trahie, sans préavis.  J'ai perdu plusieurs semaines d'écriture fébrile. Je me maudis, comment ai-je pu ainsi oublier les sauvegardes !

Qu'importe, je reprends.

Pour réaliser par la suite qu'en fait, j'avais bien une sauvegarde récente... et que j'ai re-écrit quasiment à l'identique !

Octobre 2007

Le récit est fini... il ne me reste que l'épilogue, mais je n'y arrive pas. Je ne parviens plus à me séparer de "mon" chien.

Je mets à profit ce temps de pause pour relire et rajouter ça et là quelques indications, pour rendre les choses canines plus compréhensibles pour les humains ! 

Je musarde, mise en page, retouches cosmétiques...

Novembre 2007

La beauté irréelle d'un coucher de soleil d'hiver, sur une plage bretonne où mes deux chiennes jouent dans l'eau argentée, va me permettre de laisser partir mon héros.
Je peux enfin écrire les quelques phrases qui terminent l'histoire.

LA COUVERTURE

Octobre 2007

Qui mieux que Clotilde Palomino aurait pu représenter mon héros ?  


Je lui envoie mon brouillon, et ça suffit.

Quelques jours plus tard, elle m'envoie sa première suggestion. Comme je m'y attendais, elle a tout saisi, et sa maquette se superpose exactement avec l'idée que je ne savais pas formuler. 

Je me demande si Clo ne sait pas lire dans ma tête?

L'EDITION

Novembre 2007

Me voilà de nouveaux avec mes fichiers, et une copie papier sous le bras, au siège de l'imprimerie JOUVE SA... et à nouveau un trac indescriptible.

Toujours le même accueil chaleureux, quelques réglages de dernière minute, et "Le colley du box 34" ne m'appartient plus.

Je rentre chez moi, soudain vidée, il ne me reste plus qu'à attendre la livraison.


De nouveau ....

La première partie de l'aventure est finie, la suite se construit avec vous...

Joelle CAVERIVIERE
Planète Chien © 2005-2017
16/06/2008