Les Chroniques

Vous trouverez ici quelques textes sur les questions les plus fréquentes. N'hésitez pas à venir visiter le     pour commenter ou discuter

Les circonstances

En 1970 paraissait un livre qui devait me marquer profondément. "Parents efficaces" du Dr Thomas Gordon mettait en mots simples les inévitables conflits et tensions lors de l'éducation d'un enfant. (J'ai toujours déploré que le titre de cet ouvrage le destine uniquement à être lu par des parents, alors qu'il contient tant d'éléments précieux.)

La première notion introduite est celle de "frontière d'acceptation". Elle peut parfaitement s'adapter à la vie avec un chien. Inconsciemment, vous analysez tout comportement de votre chien pour voir si il est dans votre zone d'acceptation, ou non.

Mais voila, nous ne sommes pas des dieux , et la frontière entre acceptation et inacceptation va se révéler fluctuante.

Pour illustrer, prenons un exemple:

Votre petit chien saute sur vos genoux pour faire un câlin.

Il s'agit là du comportement du chien observé objectivement, voyons maintenant votre réponse dans plusieurs cas:

1) Vous êtes en week end, vous portez un jean qui ne craint plus rien...
Vous acceptez avec gratitude cette marque d'affection (vraie acceptation)

2) Vous n'en avez pas envie, mais quelqu'un vous fait remarquer que ce n'est pas sympa
Vous acceptez, sans aucun enthousiasme. (fausse acceptation)

3) Vous êtes avec des amis, mais vous avez peur du ridicule d'être vu avec un chien sur les genoux.
Vous repoussez votre chien avec mauvaise conscience, malgré votre envie rentrée (fausse inacceptation sociale)

4) Vous avez très mal au dos, vous venez juste de trouver une position confortable...
Vous repoussez le chien, plus ou moins vivement (vraie inacceptation)

5) Vous venez de mettre un vêtement propre pour aller en visite, et le chien rentre de dehors avec les pattes boueuses.
Vous grondez votre compagnon sous le coup de la colère. (vraie inacceptation)

Et pourtant, votre chien a toujours fait la même chose, il ne peut donc qu'être perturbé et ne rien comprendre à ces réponses différentes.

Réussir l'éducation de son chien, c'est lui permettre d'organiser dans sa tête "tel comportement est toujours admis, voire souhaité, tel autre n'est jamais accepté".

Ne demandez pas à votre chien de deviner que les embouteillages du retour, après la prise de bec avec Monsieur Truc, ajoutés à votre vague rhume font qu'il ne doit pas... aujourd'hui, mais que demain, jour férié, la même chose lui vaudra une récompense !

Les circonstances, votre humeur, ou le temps qu'il fait ne doivent avoir que très peu d'influence.

Joelle CAVERIVIERE
Planète Chien © 2005-2017
27/08/2005