Les Chroniques

Vous trouverez ici quelques textes sur les questions les plus fréquentes. N'hésitez pas à venir visiter le     pour commenter ou discuter

Chien de cirque ou ... ?

« Jamais je n’apprendrai des tours à mon chien, je respecte bien trop sa dignité, sa liberté » … il n’y a pas pire incompréhension, et déjà se profile à l’horizon l’ombre du pauvre chien désœuvré, mal positionné, qui promènera un regard morne chez les vétérinaires consultés pour ses divers troubles.

Le chien à qui on ne demande rien d’autre que «vivre» est exactement dans la même situation que l’employé «placardisé» dans son entreprise. C’est la même « néantisation » pour reprendre le terme à la mode.

Garantir la gamelle (ou le restaurant d’entreprise), le cadre de vie (ou le bureau) ne suffit pas, il manque les interactions gratifiantes avec le groupe. Comment, dans cette situation, savoir ce qu’on attend de vous, comment en tirer satisfaction, comment savoir quel est son rôle dans le groupe ?Ces choses « inutiles » qu’on apprend à un chien en jouant répondent en fait à son besoin de se sentir intégré au groupe.
Loin de se sentir rabaissé, le chien va y trouver une valorisation indispensable à son équilibre, cela va améliorer la communication entre vous, et vous confirmer dans votre position de leader.

Notre chien domestique n’a plus à mobiliser ses facultés pour trouver sa nourriture, et sa survie n’est plus vraiment la résultante de ses capacités d’attention ou de cohésion dans la meute.Nous lui fournissons le gîte et le couvert, mais en échange, il est de notre responsabilité de lui fournir les stimuli intellectuels qui vont lui offrir autre chose qu’une vie de légume ou de bibelot.

Bref, penser «mon chien a tout pour être heureux, puisque je le nourris et qu’il a tout le jardin pour se défouler», c’est négliger une grande partie de ses besoins fondamentaux. Les prisonniers aussi ont la nourriture et la promenade, et pourtant…

Vous voulez que votre compagnon soit heureux ?
Un seul moyen : consacrez lui de votre temps, dans la bonne humeur, exercez sa vigilance, et son esprit, que se soit pour donner la patte, faire des roulades, jouer ou apporter vos chaussons, et félicitez le de sa coopération, bref, offrez lui des moments de joie.

Joelle CAVERIVIERE
Planète Chien © 2005-2017
02/02/02